Actualité

« L’appli CPF va permettre de passer du droit formel au droit réel » (Muriel Penicaud)

Au terme d’un concours piloté par la Fédération de la formation professionnelle (FFP), les étudiants lauréats du Hackaton Hack ta formation se sont retrouvés mardi 5 juin au 127 rue de Grenelle, pour présenter à Muriel Pénicaud leur vision de la future application CPF (compte personnel de formation).

Pour la ministre du Travail, c’est l’occasion de « passer d’un droit perçu comme théorique à un droit accessible, pour toute la population active. »

« Imaginer l’application du compte personnel de formation (CPF) ». Tel était le challenge proposé par la Fédération de la formation professionnelle (FFP) à quelque 150 étudiants dans le cadre du concours « Hack ta formation ». Distingués le 10 avril dernier (voir notre article) , les lauréats ont , comme promis, été reçus mardi 5 juin par la ministre du Travail Muriel Penicaud. Pour les trois équipes montées sur le podium 1, il s’agissait rien de moins que de présenter en quelques minutes ce qui va devenir le principal outil d’accès à la formation dans le cadre du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Nouveau président de la FFP, Pierre Courbebaisse ne manquait pas de souligner l’enjeu : « l’autonomie et l’émancipation des individus est essentielle pour nous, formateurs ». Pas loin de revendiquer au nom de la FFP la paternité du compte personnel de formation (CPF), il plaidait pour « une véritable égalité d’accès à la formation », laquelle suppose selon lui de « réussir l’opérationnalité du CPF ».

CPF sur smartphone

Message reçu du côté des étudiants de Lyon, Rennes et Montpellier, qui ont chacun leur tour expliquer comment ils avaient placé « l’utilisateur au centre » de leur réflexion. Chef de projet de l’équipe lauréate, Hanaé, 23 ans et étudiante au Digital Campus de Montpellier, livrait après la cérémonie ce qui est sans doute l’une des clés de leur capacité à inventer : « Le CPF ? Non, on ne connaissait pas avant de se lancer dans le concours ! » Sans complexes, pas encore alourdis par une trop grande connaissance des arcanes de la formation, ils semblent avoir pris plaisir à imaginer l’accès le plus simple possible à la formation. « Innovation », « ergonomie », « accessibilité » et « simplicité » sont des principes qui ont guidé chacun des lauréats. En quelques clics, leurs applis promettent de créer son compte CPF et de personnaliser son expérience par un test ou questionnaire afin d’accéder à l’offre de formation la plus pertinente. Bien entendue géolocalisée, chaque proposition de formation est enrichie d’avis d’anciens stagiaires et d’informations sur le taux de réussite, les débouchés, l’employabilité ou, encore, le salaire moyen. Enfin et comme le souhaite le Gouvernement, l’appli intègre l’inscription finale à la formation choisie, et son paiement.

Adressant un franc « bravo » aux lauréats, Muriel Penicaud apportait en conclusion une nouvelle fonctionnalité à l’appli : « il faudra aussi tenir compte de ce que les gens ont fait avant ». Car elle en est convaincue, la personnalisation des parcours est à la fois source de motivation et d’économies. Pour la Caisse des Dépôts et Consignations, qui sera accompagnée par des start-ups d’État pour le développement, commence un nouveau défi : se montrer à la hauteur de l’imagination des jeunes lauréats qui, parce qu’ils ne savaient pas que c’était impossible, l’ont fait…

Hack ta formation : http://hacktaformation.fr/

MOTS-CLÉS

Partager cet article