Actualité

Le Pic Grand Est permettra l’ouverture de 12 000 places supplémentaires de formation

La ministre du Travail était lundi 4 juin à Strasbourg pour signer la convention d’amorçage du plan d’investissement dans les compétences (Pic) avec la Région Grand Est et son président, Jean Rottner. La Région touchera 57 millions d’euros en 2018 à cet effet. L’objectif est de cibler prioritairement des personnes peu qualifiées en recherche d’emploi et de déployer des formations de remise à niveau ou de maîtrise des savoirs de base.

42 781 places de formation

Le Pic 2018 permettra d’ouvrir 12 676 places de formation supplémentaires, qui s’ajouteront aux 30 105 déjà programmées, soit un total de 42 781 places. La Région s’est fondée sur les besoins exprimés par les secteurs professionnels et les territoires qui la composent pour proposer des dispositifs complémentaires à ceux déjà en place. Par exemple, 1 700 places sont prévues pour des formations de remise à niveau, sur les connaissances de base ou l’aide à la construction d’un projet. 1 100 places sont destinées à des actions de qualification et de mise à niveau linguistique, dans le cadre de l’emploi transfrontalier, un volet important dans le Grand Est. Le financement Pic permet ainsi de déployer de nouvelles formations au luxembourgeois, qui jusque-là n’avaient pas encore été mises en place.

Secteurs en tension

Le Pic prévoit aussi de répondre aux besoins des secteurs en tension, comme le numérique et le déploiement du très haut débit. La Région met ainsi en place cinq nouvelles actions de formation aux métiers du très haut débit pour 60 demandeurs d’emploi. Et 60 jeunes pourront bénéficier de quatre nouveaux parcours de qualification aux métiers de développeur et d’intégrateur web.

Plans pluriannuels en 2019

Douzième région à signer, Grand Est a dû montrer patte blanche concernant son action et son investissement financier. Paca et Auvergne-Rhône-Alpes n’ont pas été éligibles cette année en raison de fortes baisses de leur budget formation ces dernières années. L’argent qui leur était destiné a été versé directement à Pôle emploi. L’investissement global du Pic sur cinq ans s’élève à 15 milliards d’euros. Un milliard et demi est investi en 2018, dont 670 millions d’euros pour les conventions régionales d’amorçage, 500 millions d’euros pour la garantie jeunes et 300 millions pour des dispositifs spécifiques comme les 100 000 prestations au savoir-être professionnel proposées par Pôle emploi, les 10 000 formations pour les métiers du numérique et les 10 000 pour les métiers de la transition écologique. À partir de 2019, les acteurs régionaux seront remobilisés pour la signature de plans pluri-annuels.

Partager cet article