Actualité

Pascal Pavageau, futur secrétaire général de Force ouvrière, défend le CPF inscrit dans un cadre collectif

Pressenti pour remplacer Jean-Claude Mailly comme secrétaire général de Force ouvrière, le 27 avril, Pascal Pavageau s’est notamment prononcé sur sa vision du compte personnel de formation, lors d’une rencontre avec l’Association des journalistes de l’information sociale, jeudi 19 avril à Paris.

Il a affirmé son attachement au principe d’un encadrement collectif du CPF. Tout en exprimant son opposition à la monétisation du compte personnel de formation. « Le passage d’un décompte en heures, sur la base d’un droit collectif, à une monétisation, participe d’une forme d’individualisation », a indiqué l’actuel secrétaire confédéral en charge de l’économie, au sein de FO.

Même logique qu’avec le CPA

Le futur numéro un de Force ouvrière a aussi rappelé son opposition au compte personnel d’activité, créé par le gouvernement précédent (Loi travail). Pascal Pavageau a estimé que le CPA reposait sur un « filet de sécurité minimum ». Avec le risque, selon lui, de « disparition progressive » des droits collectifs adossés à un statut.

Partager cet article