Accueil > Non classé > « La réforme ouvre des perspectives pour le développement des formations digitales » (Jean-Marie Marx, table-ronde First Finance)

« La réforme ouvre des perspectives pour le développement des formations digitales » (Jean-Marie Marx, table-ronde First Finance)

« Le rôle des pouvoirs publics est d’accompagner la transition numérique. C’est d’ailleurs le sens de la loi “ Avenir professionnel ”, qui ouvre des perspectives pour le développement des formations digitales », déclare le Haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi, Jean-Marie Marx. Il s’exprime à l’occasion d’une table ronde organisée par l’organisme de formation First Finance, le 22 novembre dernier, sur le thème de La transformation des compétences à l’ère du digital.

Contexte d’innovation

Alors que la loi du 5 novembre élargit la définition de l’action de formation, il fait valoir que la manière dont on achète une formation a un impact sur sa mise en œuvre. « C’est l’une de nos problématiques, avec la mise en place du Plan d’investissement compétences : de nombreux organismes et institutions restent sur des schémas connus. Il leur semble plus sécurisant d’acheter des heures-stagiaires… Or, cela est dépassé. » Le lancement de plusieurs appels à projets dans le cadre du Pic doit selon lui apporter des réponses : « Nous sommes dans un contexte d’innovation, de R&D. Il est important de ne pas fixer de règles trop précises, y compris en ce qui concerne les modalités d’achat. »

Combiner différentes modalités

Joël Ruiz, directeur général d’Agefos PME cite un rapport du COE (Conseil d’orientation pour l’emploi) publié en 2017 1 : « Environ 15 % des emplois vont être détruits, en particulier les moins qualifiés. Mais la problématique se situe aussi au niveau des métiers qui vont se transformer et pour lesquels une adaptation des personnes est nécessaire. Cela représente 40 % des emplois, soit 15 à 17 millions de salariés dans le secteur privé… » À l’instar du gouvernement, les branches et le système éducatif, dit-il, se doivent donc d’anticiper.

Ainsi, l’innovation est d’ores et déjà au cœur des préoccupations de nombreux professionnels de la formation et de l’enseignement. Sergio Vasquez Bronfman, Associate Dean for Digital Learning à ESCP Europe, insiste sur le fait que nouvelles technologies offrent un large panel de modalités d’apprentissage : Mooc, Serious games, Business games, Simulation… Selon Jean-Roch Houiller, Learning Hub International Learning & Digital Director au sein du groupe Thales, « c’est la combinaison de ces modalités qui permet de faire de la formation un voyage d’apprentissage ».

Partager cet article