Accueil > Opérateurs de compétences > Opérateurs de compétences - L'essentiel > La branche Crédit agricole signe un accord de désignation de l’Opco Fafsea

La branche Crédit agricole signe un accord de désignation de l’Opco Fafsea

Les partenaires sociaux de la branche Crédit agricole – qui compte 39 caisses régionales et 70 000 salariés – ont décidé, par un accord du 25 octobre, de conserver le Fafsea – l’Opca du monde agricole – comme futur opérateur de compétences (Opco).

Pourquoi cet accord ? « Il y a un but politique à réaffirmer notre attachement au moment où se discute la création des futurs Opco, même si le gouvernement décidera in fine », indique Emmanuel Delétoile, secrétaire national FGA-CFDT. D’autant que pour une banque, choisir l’Opco de l’agriculture peut poser question en termes de métiers et de filière… « Nous avons toujours eu un Opca commun avec les autres branches agricoles, justifie Isabelle Godenèche, directrice des affaires sociales, ce lien avec le monde agricole fait partie de notre ADN, nos banques sont coopératives, mutualistes et agricoles, d’ailleurs nos organismes de retraite, de prévoyance et de protection sociale sont aussi ceux du monde agricole.  »

Un choix de famille et de filière

Le texte, signé par trois syndicats (FGA-CFDT, SNECA-CFE-CGC, FO) sur quatre, indique que par ce choix d’Opco, les signataires visent « à rassembler tous les acteurs des services du monde rural (…) dans une logique de dynamisation de la ruralité ». « La banque fait partie des services qui participent du développement et de la valorisation des territoires, ajoute le responsable CFDT, bien sûr les métiers ne sont pas les mêmes que dans la production agricole. Ce rattachement est plus un choix de famille et de filière. Mais depuis des années l’offre de formation se passe très bien avec le Fafsea.  » Le texte indique que depuis quarante-cinq ans le champ de compétences du Fafsea s’est élargi aux « services et commerces du monde rural ».

Une approche compétences différente

La directrice des affaires sociales rappelle que la branche Crédit agricole consacre 6 % à 7 % de sa masse salariale à la formation professionnelle : « C’est très important, souligne-t-elle, et nos effectifs sont stables depuis quinze ans, ce qui n’est pas le cas dans les autres banques : notre approche RH et compétences est différente des autres banques. ».

Négociation interbranches

En juillet dernier, toutes les branches couvertes par le Fafsea avaient réaffirmé dans une déclaration commune leur souhait de maintenir leur adhésion au Fafsea dans le cadre de son prochain ré-agrément en qualité d’Opco. La négociation interbranches se poursuit dans ce sens et des discussions sont en cours au sujet d’un éventuel regroupement avec Opcalim, l’Opca de l’agroalimentaire…

Partager cet article