Accueil > Opérateurs de compétences > Opérateurs de compétences - L'essentiel > Un opérateur de compétences se constitue autour de l’Afdas

Un opérateur de compétences se constitue autour de l’Afdas

L’opérateur de compétences des secteurs de la culture, des médias, des loisirs et du sport vient de voir le jour. 57 organisations professionnelles patronales et 21 organisations syndicales ont signé, le 3 décembre 2018, l’accord constitutif de ce nouvel organisme auquel adhèrent d’ores et déjà les branches ou entreprises relevant de 29 conventions collectives. La signature de cet accord a été annoncée, mardi 4 décembre, par un communiqué de l’Afdas. C’est en effet autour de l’actuel Opca de la culture, de la communication, des médias et des loisirs que se structure le nouvel opérateur.

En plus, des entreprises évoluant dans les secteurs d’activité couverts par l’Afdas, trois nouvelles branches ont ratifié l’accord : les agences de mannequins, les casinos et le sport. Les portes de l’opérateur de compétences dénommé provisoirement Afdas restent ouvertes : dans l’accord constitutif des modalités d’adhésion sont prévues pour les branches qui souhaiteraient rejoindre ce nouvel acteur, sous réserve que leur champ d’activité soit cohérent avec ceux de l’Afdas.

Caractéristiques communes

L’opérateur de compétences s’est en effet structuré autour de secteurs partageant des caractéristiques communes, comme le précisent les signataires de l’accord : un même rapport au public, un fonctionnement par économie de projet, des métiers et des rythmes d’activité atypiques (intermittents du spectacle, journalistes pigistes, artistes-auteurs, sportifs professionnels, etc.), et des enjeux de pérennisation de l’emploi.

L’accord constitutif signé le 3 décembre détaille les missions de l’opérateur de compétences ainsi que sa gouvernance. Le conseil d’administration sera ainsi composé de 40 membres au maximum répartis en deux collèges : salariés et employeurs. Quatre pôles paritaires sectoriels seront constitués au sein de l’opérateur : spectacles et création, médias, communication et industries créatives, sports, loisirs et divertissement. Ces pôles auront notamment pour fonction de proposer des orientations en matière de priorités et conditions de prise en charge des actions de formation. Le nouvel opérateur de compétences interviendra aussi en tant que fonds d’assurance formation des artistes-auteurs.

L’accord constitutif étant signé, l’Afdas va pouvoir faire sa demande d’agrément qui sera instruite par les services de la DGEFP à partir du 1er janvier 2019. Les arrêtés ministériels d’agrément seront publiés au plus tard le 1er avril 2019.

Partager cet article